AccueilPortailS'enregistrerConnexionFacebookTwitter

Partagez | 
 

 L'incroyable résurrection d'Anthony Vanden Borre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fredo81
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 32872
Age : 36
Localisation : Ottignies-LLN
Console : PS3 - PSP
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: L'incroyable résurrection d'Anthony Vanden Borre   Ven 15 Nov - 6:38

L'incroyable résurrection d'Anthony Vanden Borre

"Anthony pensait arrêter le football", explique Otis N'Goma.

"Tout d’abord, il faut savoir qu’Anthony pensait arrêter le football", commente Otis N’Goma, l’homme qui a remis Anthony Vanden Borre sur pied. "Après son passage par Genk, il voulait jouer dans un club brésilien, mais il s’est rendu compte de son erreur. Il a eu des touches sérieuses, des tests mais finalement, il n’a rien signé. Personne ne faisait attention à lui et les médias le tuaient."

Quand Franck Vanden Borre, son frère, appelle Otis, ancien sélectionneur adjoint du Congo, Anthony n’a plus joué depuis quatre mois.

"Il n’était pas prêt à rejoindre un club. Il était dégoûté, hors de forme."

Suite à une rencontre avec le joueur, le coach basé à Valenciennes décide de le prendre en main pour une période de quinze jours. Il voulait avant tout discuter de ses prédispositions et de ses aspirations.

"En fonction de cela, j’ai réalisé une première évaluation, mais c’est lorsqu’il m’a cité les clubs (NdlR : plusieurs pensionnaires de Ligue 1) qui le suivaient que j’ai senti qu’il n’était pas à la rue et qu’il avait encore ce qu’il fallait pour être pro. J’ai compris les raisons de son dégoût. L’approche psychologique à laquelle il était confronté était inadaptée et engendrait un comportement négatif."

Pour cause , Anthony était alors perdu, ne sachant que faire.

"Il ne faisait plus rien et ne savait ni où ni comment reprendre. Le fait de venir chez moi prouvait qu’il avait besoin d’être aidé."

S’ensuivit une batterie de tests physiques. Tout fut minutieusement vérifié.

"Il devait perdre huit kilogrammes, mais je voyais qu’il avait l’envie de réussir. Nous avons ainsi pu démarrer sur de bonnes bases."

Selon N’Goma, plusieurs raisons expliquent le mal-être passé du joueur.

"Il fonctionne à l’affectif. S’il ne ressent pas la confiance, il se décourage. Anderlecht a balancé trop vite ce jeune gamin dans un monde adulte. Sa post-formation n’a pas été achevée et sa jeunesse gâchée. Anderlecht lui devait ce retour au premier plan car d’un côté, ils l’ont un peu grillé en le laissant partir si jeune. Désormais, il est de retour dans un milieu qui lui convient bien."

Programme de para-commando

Les tests physiques effectués, Otis N’Goma lança la remise en forme d’Anthony Vanden Borre. "C’était un vrai programme de para-commando. Les sessions duraient de deux à trois heures et ce, deux fois par jour."

Si l’aspect physique était prédominant, le football a également fait partie de leurs sessions. "Nous jouions sur quatre sites différents, j’ai même été jusqu’à le faire jouer avec des U16 pour lui infliger un choc psychologique. Ce gars est un ancien international et se retrouve à s’entraîner avec des gamins devait le faire réagir."

Voyageant de site en site, de quartiers défavorisés en salles neuves, le duo a travaillé d’arrache-pied.

"Nous avons bossé minimum soixante heures sur le laps de temps prévu. J’avais décidé de trois salles de fitness que je n’avais pas prises au hasard. La première était délabrée dans un quartier, pour lui faire prendre conscience qu’il n’était nulle part. La seconde se nommait Terre d’évasion, ce qu’il avait fait en quittant la Belgique pour s’évader quinze jours dans des villages du nord de la France. La dernière était un Dojo Club au summum de la modernité, le genre de salle digne de son talent."

Encore une fois , N’Goma joua sur l’aspect mental.

"Il avait besoin de savoir qu’il était encore admiré. Je l’ai forcé à prendre des bains de foule. Les gosses français le reconnaissaient et lui demandaient des autographes. Il en était pantois, mais son moral a pris un réel coup de boost."

Le Congolais a également eu l’occasion de côtoyer le vrai Anthony Vanden Borre au quotidien.

"Entre l’homme et le personnage dépeint dans les médias il y a un monde. Anthony est un mec cool, capable de discuter de plein de choses. Il est discret, poli et bien éduqué. Nous mangions d’ailleurs ensemble durant sa remise en forme et nous nous sommes bien entendus. Par contre, jamais nous n’abordions son passé. Je me refusais à remuer le couteau dans la plaie."

"Notre objectif à terme: le Brésil"

Le coach est extrêmement fier de son élève et voit les choses en grand.

"Nous avions établi une mission, un objectif à terme : la Coupe du Monde au Brésil. Entre nos séances et juin 2014, nous nous étions fixé des objectifs intermédiaires : retrouver un club puis s’y imposer."

Après son passage dans le nord de la France, Anthony Vanden Borre a poursuivi son travail. Testé en Ukraine, en Angleterre et en Italie, il signe finalement à Anderlecht."Le Sporting ne s’attendait pas à ce qu’il soit si rapidement prêt physiquement. Vu ses tests, il n’avait rien perdu du travail effectué avec moi. Il avait atteint la première barrière."

Depuis, le latéral droit revient peu à peu dans la course jusqu’à sortir de grandes prestations ces dernières semaines. "Face au PSG, il était meilleur que van der Wiel. Son évolution en un an m’a épaté. Anthony c’est la grande classe, l’un des meilleurs à son poste. D’ailleurs, après le match, il a envoyé un message à mon fils pour remercier toute la famille."

Otis a choisi de ne pas répondre au SMS de Vanden Borre. "C’est un jeu. Je ne compte pas le féliciter maintenant car l’objectif n’est pas atteint. Lorsqu’il sera au Brésil, car selon moi il y sera, je lui enverrai un message lui disant qu’il est sur la bonne voie."

_________________
Administrateur 

Revenir en haut Aller en bas
http://rsca2005.forumactif.com
 
L'incroyable résurrection d'Anthony Vanden Borre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hasi n'a pas du tout apprécié ce geste de Vanden Borre
» La page Wikipédia de Vanden Borre victime d'un plaisantin
» Vanden Borre, de n°3 à indispensable
» [Ex] Anthony Weber (Stade de Reims)
» anthony sauze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RSCA 4 EVER :: Archives :: Saison 13-14 :: Les news du RSCA-
Sauter vers: