AccueilPortailS'enregistrerConnexionFacebookTwitter

Partagez | 
 

 Mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fredo81
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 32872
Age : 36
Localisation : Ottignies-LLN
Console : PS3 - PSP
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Mars   Jeu 6 Mar - 6:21

Les Diables n'y parviennent toujours pas face à la Côte d'Ivoire (2-2)

La Belgique a mené 2-0 face aux Ivoiriens avant de se faire rattraper dans le dernier quart d'heure. Une bonne leçon à retenir dans la perspective du Mondial.

La Belgique affrontait la Côte d'Ivoire ce mercredi soir en vue de préparer au mieux le Mondial 2014 au Brésil. En début de match, la mainmise du ballon était pour les Ivoiriens. Mais c'est Mirallas qui se procurait la première grosse occasion. Bien lancé en profondeur, le joueur d'Everton la jouait toutefois trop collectif en tentant de trouver Benteke au point de penalty alors qu'il aurait dû aller seul au but. La défense ivoirienne n'en demandait pas tant et se dégagait.

À partir de ce moment, il n'y en avait plus que pour les Belges. Sur un centre tendu de Mertens, un défenseur repoussait mais Fellaini récupèrait le cuir à 5 mètres du but et allumait. Un pied ivoirien détournait miraculeusement le ballon. Ce n'était que partie remise car à la 17e, Mertens adressait un bon corner que Marouane Fellaini reprenait victorieusement de la tête! C'était 1-0 pour les Diables (le but est à découvrir ci-dessous en vidéo).

Mertens passait quelques instants plus tard tout près du 2-0, mais sa frappe à l'entrée du rectangle était détournée par Mandé. La suite de la première période se résumera alors à une maîtrise noir-jaune-rouge, avec quelques incursions ivoiriennes mais sans réel danger pour un Thibaut Courtois qui passait une soirée très tranquille. Attention toutefois à l'agressivité des joueurs de la Côte d'Ivoire, parfois à la limite du correct...

En seconde période, Marc Wilmots effectuait plusieurs changements et donnait du temps de jeu à Radja Nainggolan, parti à l'échauffement en cours de première mi-temps! Lombaerts et Vanden Borre faisaient également leur montée au jeu dès la 45e.

Benteke se procurera rapidement une occasion 5 étoiles. Sur un centre de Mirallas, il n'avait plus qu'à pousser le cuir au fond du but mais un faux bond l'empêcha de cadrer sa frappe qui passait au-dessus... Un gros raté pour l'attaquant d'Aston Villa. Radja Nainggolan rattrapait malgré tout cette erreur en faisant 2-0 dans la foulée, d'un centre-tir qui surprenait Mandé. Ce but validera-t-il le ticket du joueur de l'AS Rome pour le Brésil? Suspens...

La suite de la rencontre sera moins positive et verra les Diables se relâcher, malgré la montée au jeu d'Eden Hazard (le Brainois restera très effacé après une grosse frayeur à sa cheville, qui se tord sur sa première accélération). Cette baisse de régime coûtera cher car Drogba (74e) et Gradel, dans les derniers instants (91e), profiteront de ballons traînés dans le rectangle des Diables pour arracher l'égalisation.

Un nul un peu décevant pour des Belges auteurs d'une bonne première mi-temps mais qui auront payé leur relâchement en seconde période. Résultat: notre équipe nationale reste sur 4 rencontres sans victoire (1 nul contre le Pays de Galles, 2 défaites contre la Colombie et le Japon et la défaite de ce soir face à la Côte d'Ivoire). De quoi s'inquiéter quelque peu 3 mois avant le Mondial?

_________________
Administrateur 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://rsca2005.forumactif.com
Fredo81
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 32872
Age : 36
Localisation : Ottignies-LLN
Console : PS3 - PSP
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: Mars   Jeu 6 Mar - 6:22


_________________
Administrateur 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://rsca2005.forumactif.com
Fredo81
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 32872
Age : 36
Localisation : Ottignies-LLN
Console : PS3 - PSP
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: Mars   Jeu 6 Mar - 6:25

le bulletin de notes des Diables

Courtois 6 : Deux tirs dangereux des Ivoiriens, deux buts (imparables). Pourtant, il n’a pas eu de boulot du tout pendant toute la première mi-temps. Il a dû attendre 25 minutes avant de toucher un ballon. Son premier plongeon, il l’a effectué sur une tête de… Witsel.

Alderweireld 6 : N’avait pas la tâche la plus facile, face à Gervinho. S’est fait dépasser à quelques reprises mais s’est bien débrouillé. A fait quelques changements d’aile impressionnants.

Kompany 6 : Le boss est de retour en défense et cela a soulagé la défense pendant une bonne heure de jeu. Puis, la Côte d'Ivoire est parvenue à menacer Courtois. Grosse frayeur en toute fin de première mi-temps, quand Tioté a presque marqué sur un dégagement de Vince. Et sa perte de balle en fin de match aurait aussi pu être fatale à son équipe.

Van Buyten 6,5: Un manque de rythme de match ? Il a bien pu le cacher. A gagné tous ses duels.

Vertonghen 6 : Match sobre de l’arrière gauche. A laissé l’initiative sur le flanc gauche à Mertens.

Witsel 6,5 : Le régisseur de l’entrejeu s’est limité à sa tâche défensive. Jeu très simple et efficace. N’a pas eu peur de mettre le pied, même contre le grand Yaya Touré et Drogba. Cela lui a coûté une carte jaune.

Fellaini 7 : Marouane est de retour. Il était omniprésent dans l’entrejeu et a a marqué un excellent but. Cela faisait longtemps qu’on ne l’avait plus vu jouer ainsi.

De Bruyne 7 : Pendant les vingt meilleures minutes des Diables Rouges, c’était lui la plaque tournante. Ses touches en un temps ont fait mal aux Ivoiriens. Légère baisse de rythme.

Mirallas 6 : Préféré à Chadli et à Dembélé, il était impliqué dans plusieurs attaques. Lors de sa première infiltration, il aurait pu frapper lui-même. Il a fourni un gros boulot défensif.

Benteke 6 : Il ne comprend toujours pas comment il a pu rater l’occasion cinq étoiles qui lui a été offerte par De Bruyne. Pourtant, il était bien dans le match. Ses remises étaient précises.

Mertens 8 : Encore une fois, la vivacité et l’envie de Dries Mertens ont fait la différence. Posté sur l’aile gauche durant une bonne heure de jeu, le Louvaniste a pété des flammes, mettant la défense ivoirienne sens dessus dessous. Son abnégation est également à souligner, tout comme ses nombreuses courses sur son flanc. Ses corners furent un réel adjuvant pour les Diables, amenant le danger à plusieurs reprises et faisant d’ailleurs mouche via la tête de Fellaini.

Nainggolan 6 : Il a inscrit son premier but (chanceux) en tant que Diable Rouge, mais il n’était pas toujours précis dans ses passes.

Lombaerts 6 : On peut toujours compter sur le capitaine du Zenit, mais avec Van Buyten, la défense semblait plus compacte.

Hazard 6 : Très acclamé lors de sa montée au jeu, il a sérieusement été touché dès sa première touche de balle. Cela l’a empêché d’être grandiose.

Vanden Borre 6 : Peu sollicité, il n’a pas vraiment su montrer ce qu’il vaut.

Lukaku 6 : Pas évidente, sa montée au jeu. Son dégagement raté était à la base de l’égalisation ivoirienne.

_________________
Administrateur 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://rsca2005.forumactif.com
Fredo81
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 32872
Age : 36
Localisation : Ottignies-LLN
Console : PS3 - PSP
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: Mars   Jeu 6 Mar - 6:27

La reprise "zlatanesque" de Matuidi contre les Pays-Bas

2014 Les Bleus ont signé une belle victoire et assuré le spectacle avec deux buts de classe mondiale face aux Oranje.

A moins de 100 jours du début du Mondial-2014, l'équipe de France a parfaitement négocié son premier match de préparation en dominant en amical les Pays-Bas (2-0), vice-champions du monde, mercredi au Stade de France.

De retour sur le lieu de leur exploit en barrage retour face à l'Ukraine (3-0, le 19 novembre), les Bleus ont su surfer sur cette vague vertueuse pour de nouveau faire chavirer le public de Saint-Denis sur deux actions brillamment conclues par Karim Benzema (32e) et Blaise Matuidi (41e).

Didier Deschamps peut désormais s'atteler à l'élaboration de sa liste pour le Brésil sans trop de maux de tête, tous les voyants étant subitement passés au vert après une année 2013 en dents de scie et un billet pour la Coupe du monde arraché aux forceps. Le contraste est d'ailleurs saisissant entre ce succès et la déroute subie en mars 2010 au SDF contre l'Espagne (2-0), prélude au fiasco sud-africain.

Au vu du spectacle et de la prestation offerts par les Français, il sera difficile pour les candidats non retenus pour cette rencontre de prestige de venir bousculer l'ordre établi. Pour les deux grands absents, Samir Nasri et Eric Abidal, la victoire probante des Bleus n'est ainsi pas vraiment bon signe.

Certes, le petit nouveau Antoine Griezmann, visiblement inhibé par sa première titularisation, n'a pas réussi une performance éblouissante mais sa chance aura été de figurer au sein d'un onze victorieux contre le finaliste de la dernière édition, ce qui peut lui permettre de rêver.

Moral au plus haut

L'attaquant de la Real Sociedad aurait sans doute pu valider directement son ticket sur une remise impeccable pour la tête de Benzema mais Ron Vlaar a détourné sur sa ligne la tentative du Madrilène (19e). Si Griezmann n'a pas spécialement brillé, Lucas Digne, l'autre bizuth de la soirée entré en jeu après la pause à la place de Patrice Evra, a lui aussi été assez timide sur le côté gauche de la défense. Mais il n'a pas commis d'impairs et peut également espérer.

En dehors des cas Griezmann et Digne, le sélectionneur est reparti avec de solides certitudes du Stade de France. Sa formule en 4-3-3, qui avait métamorphosé les Bleus lors du barrage retour, a très bien fonctionné avec à la baguette le trio Cabaye-Pogba-Matuidi au milieu.

Deschamps a dû surtout apprécier la 19e réalisation en 65 sélections de Benzema. En grande forme avec le Real Madrid et auteur d'une magnifique reprise en demi-volée, l'ancien Lyonnais va aborder le Mondial avec un moral au plus haut, reléguant aux oubliettes Olivier Giroud.

Quant à Blaise Matuidi, passeur et buteur sur un geste acrobatique (1er en équipe de France), il est devenu indispensable aux Bleus comme il l'est déjà au Paris SG.

La jeune sélection néerlandaise lancée par Louis Van Gaal a elle globalement déçu et ne s'est réellement distingué que sur une reprise de Robin Van Persie repoussée par Hugo Lloris (28e). Pas de quoi rassurer une équipe qui devra se "coltiner" les champions du monde et d'Europe espagnols au 1er tour de la Coupe du monde.

Deschamps, qui aura affaire à un groupe très abordable au Brésil (Honduras, Suisse, Equateur), n'a pas les mêmes soucis et va quitter momentanément un groupe à la confiance optimale avant de se lancer dans la dernière phase de la préparation, le 19 mai à Clairefontaine, avec trois amicaux au programme (Norvège, Paraguay, Jamaïque). L'été s'annonce plein de promesses.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Administrateur 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://rsca2005.forumactif.com
Fredo81
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 32872
Age : 36
Localisation : Ottignies-LLN
Console : PS3 - PSP
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: Mars   Jeu 6 Mar - 6:33

Amicaux: les adversaires des Diables en confiance, l'Argentine déçoit

Découvrez tous les résultats des amicaux internationaux.
La Russie, un des adversaires de la Belgique en phase de poules au Mondial-2014, a battu l'Arménie 2-0 (mi-temps: 2-0) en match amical de préparation mercredi au "Kuban" de Krasnodar.


Les buts ont été inscrits par Aleksandr Kokorin (Dynamo Moscou), à la 21-ème, et Dmitri Kombarov (Spartak Moscou), sur penalty à la 43-ème.

Le sélectionneur italien Fabio Capello a aligné l'équipe suivante: Akinfeïev, Berezutskiy, Ignachevitch, Yeschenko (46. Kozlov), Zhirkov (46. Kerzhakov), Kombarov, Samedov (75. Schennikov), Shirokov (46. Denisov), Fayzulin (46. Dzagoev), Glushakov et Kokorin (63. Shatov).

La Belgique se mesurera à la Russie le 22 juin à Rio de Janeiro. Ses deux autres adversaires dans le Groupe H seront également sur le pont ce mercredi. L'Algérie jouera en effet contre la Slovénie à Blida, tandis que la Corée du Sud affronte la Grèce à Athènes.

L'Algérie et la Corée sans trembler

La Corée du Sud et l'Algérie, adversaires de la Belgique en phase de poules au Mondial-2014, se sont toutes deux imposées en matches amicaux de préparation mercredi. La Corée du Sud l'a en effet emporté 0-2 à Athènes face à la Grèce, tandis que l'Algérie a gagné 2-0 contre la Slovénie.

La Corée du Sud, dont le rendez-vous avec les Diables Rouges est fixé au jeudi 26 juin à Sao Paulo, a trouvé l'ouverture après un peu plus d'un quart d'heure au Stade Georgios Karaiskaki. Park Chu-Young a en effet marqué à la 18-ème sur un assist de Son Heung-Min, l'auteur du deuxième but à la 55-ème, sur un service de Koo Ja-Cheol.

L'équipe de la Corée du Sud: Jung Sung-Ryong, Kim Young-Gwon, Hong Jeong-Ho, Kim Jin-Su, Lee Yong, Ki Sung-Yong (86. Ha Dae-Sung), Lee Chung-Yong, Koo Ja-Cheol (85. Lee Keun-Ho), Han Kook-Young, Park Chu-Young (46. Kim Shin-Wook), Son Heung-Min (73. Kim Bo-Kyung).

L'Algérie, le premier adversaire de la Belgique le mardi 17 juin à Belo Horizonto, a gagné 2-0 contre la Slovénie au Stade Mustapha Tchaker de Blida. Hilal El Arbi Soudani a ouvert le score (1-0) dans les arrêts de jeu de la 1-ère mi-temps (45+3). Saphir Sliti Taïder l'a doublé (2-0) à la 56-ème.

L'équipe algérienne: Mohamed Zemmamouche, Madjid Bougherra (63. Rafik Halliche), Aïssa Mandi, Liassine Cadamuro, Faouzi Ghoulam, Mehdi Mostefa (55. Mehdi Lacen), Abdelmoumene Djabou (61. Zinedine Ferhat), Saphir Taïder (76. Hassan Yebda), Nabil Bentaleb, Hilal Soudani (85. Foued Kadir), Islam Slimani (71. Rafik Djebbour).

L'Espagne s'impose devant l'Italie

Un but de Pedro Rodriguez a offert à l'Espagne une victoire de prestige contre l'Italie (1-0) mercredi en match de préparation au Mondial-2014 au stade Vicente Calderon de Madrid, où l'Hispano-Brésilien Diego Costa a fait ses premiers pas avec la "Roja".

Pour ce choc entre les deux derniers champions du monde, la sélection espagnole, sacrée en 2010, a confisqué le ballon à la "Squadra Azzurra", titrée en 2006. Et au terme d'un récital d'Andres Iniesta, c'est Pedro qui a concrétisé la domination des siens à l'heure de jeu (63).

Le Portugal et Cristiano Ronaldo trop forts pour le Cameroun

Le Portugal a étrillé le Cameroun (5-1) mercredi à Leiria lors d'un match de préparation pour le Mondial-2014 marqué par un doublé de Cristiano Ronaldo, qui en fait le meilleur buteur portugais de tous les temps.

Le Portugal a pris l'avantage par l'incontournable "CR7" et, après la réplique d'Aboubakar, la victoire lusitanienne a été scellée en seconde période par Meireles, Coentrao, Edinho puis encore Ronaldo.

En signant son 49e but en 110 sélections, le capitaine portugais a battu le record établi en 2006 par Pedro Pauleta avec ses 47 buts en 88 matches.

Les quelque 21.000 spectateurs ont d'abord assisté à un match ouvert, qui a permis à Ronaldo et Aboubakar de se livrer à un intéressant duel à distance.

Le Camerounais, qui évolue à Lorient (D1 française), commençait par tester les réflexes du gardien Beto sur corner (11e) et, dès l'action suivante, l'attaquant du Real Madrid tentait sa chance de loin.

Vincent Aboubakar aurait à nouveau pu ouvrir le score s'il était parvenu à cadrer sa frappe du gauche après un bon slalom (20).

Puis, à la conclusion d'un contre, "CR7" marquait d'un tir rasant du droit après avoir semé Nkoulou en roulant le cuir à l'entrée de la surface de réparation (21).

Malgré un Samuel Eto'o quelque peu éteint, le Cameroun égalisait avant la pause par Aboubakar, d'un joli retourné du droit précédé d'un contrôle de la poitrine (43).

Le Portugal aurait pu vite reprendre l'avantage si le portier Itandje n'avait répondu avec deux parades spectaculaires aux reprises de volée de Coentrao (56) puis Ronaldo (57).

Meireles débloquait alors la situation en profitant d'une mauvaise relance de Chedjou pour ajuster le portier camerounais (66).

Le Portugal creusait l'écart dans la foulée par Coentrao, bien décalé en profondeur par Cavaleiro (68), puis la rencontre prenait des allures de promenade pour Cristiano Ronaldo, qui menait un contre venimeux afin d'offrir le but à Edinho (77) et doublait son compte personnel après un cafouillage défensif d'une équipe camerounaise totalement déboussolée (83).

Lors de la Coupe du monde, qui s'ouvrira le 12 juin, le Portugal affrontera l'Allemagne, les Etats-Unis puis le Ghana au sein du groupe G, tandis que le Cameroun a été versé dans le groupe A avec le Brésil, le Mexique et la Croatie.


Le Brésil et Neymar se régalent contre l'Afrique du Sud

L'équipe du Brésil a largement réussi son dernier match avant l'annonce de sa liste pour le Mondial en allant s'imposer 5-0 contre l'Afrique du Sud, en match amical ce mercredi à Johannesburg, sous l'impulsion de sa star Neymar, auteur d'un triplé.

Le résultat et la manière, même si ce n'est pas encore une splendeur de "jogo bonito" (beau jeu): la Seleçao a poursuivi son plan de route avec une septième victoire consécutive, après sa Coupe des Confédérations 2013 (3-0 contre l'Espagne en finale), de bon augure pour elle avant le match d'ouverture du Mondial contre la Croatie.

Ce sera bien ce rendez-vous qui donnera le ton, après les deux matches de préparation (Panama et Serbie les 6 et 9 juin) et au vu de la faiblesse des Sud-Africains. Leurs défenseurs ont affiché une naïveté extrême face à des Brésiliens aussi techniques que puissants.

Et c'est peut-être ça la marque "Felipao": une pression d'enfer d'entrée et une agressivité qui ne se relâchent qu'une fois le score et le temps avancés.

Après l'ouverture du score d'Oscar (10e), Neymar a signé son deuxième triplé en équipe nationale: une frappe puissante entre les jambes du gardien (41e), un lob (46e) et un but de renard (90e+1), pour un total de 30 buts en 47 sélections.

Outre le résultat, le match a aussi, voire surtout, permis à "Felipao" d'effectuer plusieurs tests.

Ainsi, la Seleçao est passée de son 4-2-3-1 préférentiel en première période à un 4-4-2 en seconde, avec Neymar venant épauler Fred.

Fred, de retour en sélection après ses multiples blessures depuis août, était dans le bon rythme, mais ne s'est guère créé d'occasions. Il s'est néanmoins distingué par une passe décisive, tout comme son remplaçant Jô.

Toujours au rayon des joueurs, Rafinha et Fernandinho, les deux essayés, ont rendu une copie propre.

Fernandinho a rempli son rôle de milieu défensif, sachant que son binôme Paulinho se projetait davantage vers l'avant. Mais la seule fois où Fernandinho s'est approché de la surface de réparation, il a fait mouche, d'une frappe splendide en lucarne (79e).

Dani Alves a remplacé Marcelo dans le couloir gauche à l'heure de jeu, ce qui pourrait signifier que le sélectionneur ne compte pas prendre d'autre pur arrière gauche dans le groupe mondialiste, une mauvaise nouvelle pour Maxwell ou Filipe Luis.

Le gardien Julio Cesar, qui ne joue plus en club depuis neuf mois et ne retrouvera les terrains qu'à la mi-mars avec Toronto, n'a eu qu'un arrêt à faire, mais l'a bien fait (63e).

Scolari n'a emmené que 19 joueurs à Johannesburg. Il reste deux places pour des joueurs de champ. Les spéculations: Kaka, Robinho, Lucas, Hernanes, Marquinhos ?... Ronaldinho ??

Sur le plan symbolique, le match était placé sous l'égide de Nelson Mandela, 20 ans après son élection à la présidence de la République sud-africaine. Les Bafana Bafana arboraient sur le maillot le numéro 46.664, celui du prisonnier Mandela à Robben Island. Les Brésiliens avaient ce numéro sur un brassard noir en seconde période. Ils ont aussi changé de maillot à la pause, troquant la tunique jaune pour la bleue.

L'Argentine accrochée en Roumanie

L'Argentine a dû se contenter d'un match nul 0 à 0 face à la Roumanie mercredi à Bucarest dans un match de préparation au Mondial où l'équipe de Lionel Messi a déçu.

Sur le papier, les Argentins partaient largement favoris face à des Roumains qui ont raté leur qualification au Mondial et n'ont jamais retrouvé le lustre de leur grande équipe des années 1990.

Mais Messi, en petite forme, et ses coéquipiers n'ont pas réussi à marquer le moindre but malgré quelques occasions dangereuses.

En première période, les Argentins ont peiné face à des Roumains vifs en attaque.

Romero réussissait à détourner une tête dangereuse de Marica (20) puis un tir de Maxim. Ce dernier marquait même à la 35e mais le but était refusé, le ballon étant sorti du terrain avant le centre de Matel.

C'est Agüero, tout juste de retour d'une blessure, qui obtenait la meilleure occasion pour l'Argentine à la 38e minute. Après s'être défait de trois joueurs roumains, l'attaquant de Manchester City voyait son tir stoppé par le gardien roumain Tatarusanu.

En seconde période, les bleus et blancs se faisaient plus dangereux et il fallait une spectaculaire intervention du gardien roumain Pantilimon, qui avait remplacé Tatarusanu, pour repousser une frappe de Lavezzi.

Il reste deux matches de préparation à l'Argentine avant ses débuts au Mondial le 15 juin contre la Bosnie-Herzégovine.

L'Angleterre souffre pour battre le Danemark

L'Angleterre, à force d'obstination, a fini par convertir en victoire (1-0) sa domination contre le Danemark, mercredi en match amical, avançant ainsi un peu dans sa réflexion avant le Mondial-2014.

Après les défaites contre le Chili et l'Allemagne cet automne, les coéquipiers de Rooney, globalement décevant, évitent ainsi un troisième match sans but marqué à domicile pour la première fois depuis 1981. Ce qui aurait fait mauvais genre.

Si les intentions n'ont pas manqué, l'équipe, appliquée, s'est paradoxalement montrée trop empruntée et peu inspirée malgré son caractère joueur.

Mais, même désordonnés, ses efforts lui ont permis de forcer la décision lorsque Sturridge, en pleine réussite avec Liverpool, a trompé l'excellent Schmeichel (82e).

Avant cela, le 4-3-3 d'Hodgson, prompt à se transformer en 4-2-3-1 en phase offensive avec Wilshere montant d'un cran, a pourtant tenté de surprendre son adversaire en multipliant les permutations.

Il y est pourtant rarement parvenu. Dans la dernière partie du match, le fils du légendaire gardien danois de Manchester United a même dégoûté Welbeck (68, 71) avant de craquer une fois.

Côté satisfaction, la deuxième titularisation de Sterling, qui a touché le poteau (43), a été plus qu'intéressante dans son rôle d'agitateur malgré son déchet face au but.

Derrière, il y a toutefois à boire et à manger pour Hodgson, engagé dans sa revue d'effectif à deux mois de donner sa liste définitive pour la Coupe du monde.

Au milieu, Henderson, si bon avec Liverpool, s'est ainsi montré décevant. En revanche, Shaw, 18 ans, et Cole, en manque de temps de jeu à Chelsea, n'ont pas faibli.

Alors que les Danois, qui eux ne disputeront pas le Mondial brésilien, ne sont pas des monstres de rapidité, la paire Smalling-Cahill, parfaitement suppléée par Hart, a également trouvé le moyen de se faire surprendre deux fois dans l'axe (16, 65).

Absent sur blessure, Jagielka n'a pas trop de soucis à se faire pour sa place de titulaire.

L'Allemagne dans la douleur face au Chil

L'Allemagne a souffert mille maux avant de battre le Chili 1-0 grâce à un but de Mario Götze, mercredi à Stuttgart, pour sa première sortie de l'année lançant la dernière phase de préparation au Mondial au Brésil.

L'équipe de Joachim, avec six joueurs du Bayern dont Schweinsteiger de retour après 14 matches de sélection manqués, a été bousculée par une équipe chilienne très joueuse, où les Vidal, Sanchez et autres Arranguiz ont brillé par leur vivacité et leur technique balle au pied.

La Mannschaft s'est même attirée les sifflets de son public lors d'une seconde période dominée par la "Roja" qui trouvait même la transversale sur la route d'une égalisation qui aurait été méritée.

"Une victoire reste une victoire, mais c'est vrai que le Chili a très bien joué, c'est une des meilleures équipes d'Amérique du Sud", a déclaré au micro de la chaine publique ARD Schweinsteiger, qui constituait le duo de milieu défensif avec le capitaine Lahm.

Özil, dont la prestation était scrutée après ses ratés en club avec Arsenal, n'a pas convaincu en dehors de quelques mouvements avec Götze, dont celui amenant l'unique but de la partie.

Pour sa 131e sélection, Klose n'a pu inscrire ce 69e but qui lui permettrait d'être le buteur historique de la Mannschaft avant de laisser sa place à Schürrle à la pause.

Bousculée en début de match, lorsque Lahm sauvait sur sa ligne une tête de Vidal (9), la Mannschaft a laissé passer l'orage pour marquer sur sa première occasion: sollicité dans la surface par Özil, Götze, du point de penalty, trompait le gardien d'une frappe du gauche, son 7e but en sélection.

Le duo s'illustrait encore peu après la demi-heure de jeu, mais le néo-Bavarois manquait le but du break, sa frappe enroulée passant à côté du but chilien (34).

Grosskreutz, qui effectuait son retour en sélection après trois ans d'absence, sauvait l'égalisation peu avant la pause en détournant en corner une frappe en pivot de Vidal (44).

La seconde période fut dominée par le Chili qui multipliait les occasions face à une défense débordée. Sur un centre en retrait de Sanchez, Vidal voyait sa frappe s'écraser sur la transversale alors que Neuer était battu. Le portier du Bayern était bien plus sollicitée qu'en club où il coule des jours beaucoup plus tranquilles.

L'Allemagne disputera son 2e match de préparation le 13 mai face à la Pologne, une semaine avant de partir en camp d'entrainement.

La sélection de Löw effectuera deux autres sorties, le 1er juin face au Cameroun puis le 6 contre l'Arménie, à la veille du voyage pour le Brésil où, placée dans le groupe G, elle débutera contre le Portugal.

Ibrahimovic et la Suède battus en Turquie

La Suède de Zlatan Ibrahimovic a été battue 2 à 1 en Turquie, mercredi soir, au cours d'un match amical que l'attaquant du Paris SG n'a joué qu'en première période.

C'est d'ailleurs le remplaçant d'Ibrahimovic, Ola Toivonen, qui a marqué pour la Suède, alors que Mevlut Erding a ouvert la marque pour la Turquie dès la 2e minute. Et c'est Olcan Adin qui a réussi le but de la victoire à la 58e minute.

Les deux pays ne sont pas qualifiés pour le Mondial-2014.

L'Ukraine en "grande famille" face aux Etats-Unis

L'Ukraine a joué "unie, comme une grande famille" le match amical de préparation au Mondial-2014 pour les Américains (2-0), les deux pays observant une minute de silence pour la paix en Ukraine au moment où Russes et Occidentaux tentaient d'esquisser un plan de sortie de crise.

"Il y a des joueurs de toute l'Ukraine, mais nous sommes comme une grande famille, nous sommes unis", assurait mardi à l'entraînement le capitaine ukrainien Anatoliy Tymoschuk.

La rencontre initialement prévue à Kharkiv, avait été déplacée à Chypre à la demande de la Fédération américaine "pour des raisons de sécurité".

"La situation est dangereuse et nous sommes inquiets. Mais nous espérons que nous reviendrons aussi vite que possible vers la paix", ajoutait Tymoschuk dont le pays n'est pas qualifié pour le Mondial brésilien.

"Paix" et "unité" ont été les deux mots d'ordre de la rencontre, en particulier pour la centaine de supporters ukrainiens, souvent résidents chypriotes, qui avaient fait le déplacement jusqu'au stade Antonis Papadopoulos de Larnaca (sud).

Dans les tribunes où flottaient des drapeaux jaunes et bleus, une banderole proclamant: "L'Ukraine est une", a été déployée lors de l'hymne national.

"Ce soir, c'est un match purement politique", expliquait d'ailleurs Anton Deshko, 19 ans, installé à Chypre et venu supporter son équipe nationale avec un ami... russe, Igor.

"Nous sommes frères, les Ukrainiens et les Russes", martèle ce dernier, même si la situation est "très compliquée" parce que "les Etats-Unis disent une chose, la Russie en dit une autre, et l'Ukraine une troisième".

Venu soutenir l'Ukraine, "particulièrement contre les Etats-Unis", on lui a cependant interdit d'entrer dans le stade avec un drapeau russe, affirme-t-il furieux.

Pendant que les supporters ukrainiens scandaient "Ukraine! Ukraine! Honneur à l'Ukraine, Honneurs aux héros", un autre match, diplomatique celui-ci, se disputait à Paris.

Occidentaux et Russes se sont retrouvés mercredi dans la capitale française pour tenter de trouver une issue à la crise ukrainienne.

Les diplomates se sont mis d'accord pour poursuivre "d'intenses discussions" avec Kiev et Moscou, selon le chef de la diplomatie américaine, John Kerry.

Mais au même moment, la situation semblait toujours extrêmement instable en Crimée, l'envoyé spécial de l'ONU pour la crise en Ukraine ayant mis fin brutalement à sa mission après avoir été agressé à Simféropol, capitale de cette région stratégique pour Moscou.

Environ 16.000 soldats russes, dont au moins 5000 arrivés ces derniers jours, occupent la Crimée où ils cernent la plupart des sites stratégiques (navires de guerre, casernes, bâtiments de l'administration).

A Larnaca, à quelque minutes du coup d'envoi, Filipp, 12 ans, espérait que les joueurs ukrainiens, s'ils gagnaient "apporteraient de l'amour et de l'amitié au pays".

L'Ukraine a ouvert le score par Andriy Yarmolenko (12e) au cours d'une première période dominée par les Ukrainiens, la défense américaine est apparue, elle, plus solide en seconde période, mais n'a pu empêcher Marko Devic, à peine entré, de doubler la mise pour l'Ukraine (68e).

C'était le dernier match de préparation pour les Américains avant l'annonce par Jürgen Klinsmann de la liste des joueurs retenus pour la coupe du monde au Brésil.

La Guinée bat l'Iran

La Guinée a battu l'Iran 2 à 1 en match amical de préparation au Mondial-2014, mercredi à Téhéran.

Les buts ont été inscrits par Kevin Constant (34)et Ibrahima Traoré (37) pour la Guinée.

Reza Ghoochannejhad a réduit le score à la 54e minute pour l'Iran.

Le Kosovo fait match nul avec Haïti à l'occasion de son premier match officiel

L'équipe nationale du Kosovo a fait match nul, 0-0, contre Haïti devant plus de 15.000 spectateurs à l'occasion du premier match de son histoire depuis son indépendance, mercredi au Stade Adem Jashari de Mitrovica. La fédération internationale de football (FIFA) qui ne reconnaît pas encore le Kosovo, avait imposé des règles strictes en autorisant la rencontre: pas d'hymnes nationaux, pas de drapeaux, pas de signe distinctifs sur les maillots. Sinon la fédération serbe aurait opposé son veto.

Le pays, isolé sur la scène internationale depuis qu'il a déclaré son indépendance en se détachant unilatéralement de la Serbie en 2008, espère maintenant sortir de ce ghetto, notamment grâce à la rencontre historique de mercredi.

Le Président Atifete Jahjaga et le premier ministre Hashim Thaci étaient présents.

L'ex-anderlechtois Adnan Januzaj (Manchester United) avait décliné l'invitation.

Les billets qui se vendaient entre 3 et 10 euros ont tous été écoulés en sept heures de temps trois jours avant le match. Certains ont été revendus dix fois plus cher au marché noir.

Le Kosovo compte 1,8 million d'habitants, dont 35 pc de chômeurs.

Beaucoup de spectateurs ont quand même agité des drapeaux kosovars et des symboles nationaux.

_________________
Administrateur 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://rsca2005.forumactif.com
j-c
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 10886
Age : 30
Localisation : 1470
Console : PS3
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Mars   Jeu 6 Mar - 12:21

dommage se 2 but partout encore une fois nos lacunes défensifs nous ont jouer des tours en concédant 2 buts évitables
mais le tournant du match ses l'immanquable de Benteke ok elle fait un faux rebond si ses Drogba de l'autre cotè qui a cette occasion a tout les coup ses au fond il y'a encore du boulot avant le mondial

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/profile.php?id=783239361
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mars   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 21 mars lorient Mario Gatti
» Delta Ebro Mars 2010
» Coupe des Miss : 21 Mars 2010 Issy les Moulineaux
» Saint-Malo le 31 mars 2010 - Vent et grande marée
» Skicours ---) 10 km de Rennes 28 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RSCA 4 EVER :: Foot International :: Equipes nationales-
Sauter vers: